ENTRETIEN AVEC JEAN-MARIE VILAIN ET AURÉLIE TROUBAT

“TRAVAILLER AVEC LE CAUE A ÉTÉ UNE ÉVIDENCE”

Jean-Marie Vilain est maire de Viry-Chatillon et Aurélie Troubat est adjointe au maire.

Jean-Marie Vilain, maire de Viry-Chatillon et Aurélie Troubat, adjointe au maire déléguée à la rénovation
urbaine, à la politique de la ville et aux travaux
Jean-Marie Vilain, maire de Viry-Chatillon et Aurélie Troubat, adjointe au maire déléguée à la rénovation urbaine, à la politique de la ville et aux travaux © CAUE 91

Le Contexte

Le CAUE de l’Essonne accompagne la commune pour élaborer le devenir de Port-Aviation, premier aérodrome organisé au monde, aujourd’hui désaffecté.

Pourquoi avez-vous fait appel au CAUE de l'Essonne ?
Jean-Marie Vilain : Le Mess des officiers est un lieu historique remarquable, dernier vestige de Port-Aviation. Les habitants de Viry-Chatillon ont un attachement particulier à ce lieu qui a marqué l’histoire de la ville, et de l’aviation. Depuis 2014, nous essayons de le conserver et le valoriser, avec nos moyens financiers réduits et nos compétences. De nombreux projets de réhabilitation ont été pensés, sans succès malheureusement. Travailler avec le CAUE a été une évidence : c’est un acteur reconnu en urbanisme, en gestion de l’espace et en environnement, qui a mené à bien de beaux projets de rénovation de bâtiments patrimoniaux, en concertation avec les habitants et les acteurs associatifs.

Quelle était votre attente ?
Jean-Marie Vilain : Un regard neuf, sans a priori sur le lieu et sur sa future destination. Ce lieu nous est si cher que nous en oublions parfois son potentiel ou nous avons du mal à imaginer son avenir. Objectiver la démarche par le CAUE nous a permis de prendre du recul, de nous affranchir de notre attachement parfois irrationnel pour le lieu et de lancer une nouvelle démarche de concertation, transparente et innovante.

Connaissiez-vous le CAUE auparavant ?
Aurélie Troubat : Oui, mais sans connaître réellement ses missions d’intérêt public. C’est aussi cela qui nous a convaincus de travailler avec le CAUE. Bénéficier des missions de conseil, de formation et de sensibilisation du CAUE était une valeur ajoutée non négligeable dans la poursuite de nos réflexions sur le Mess, tout en garantissant une participation du public importante. Ce lieu ne peut vivre que si son devenir est partagé et construit par le plus grand nombre.

En quoi le concours du CAUE vous aide-t-il ?
Jean-Marie Vilain : Le cadre instauré par le CAUE nous permet d’être plus libres dans la construction du projet de rénovation. Le CAUE encadre et conduit la concertation. Cela permet à la municipalité de se mettre en retrait et de pouvoir participer d’une autre façon à ce projet. Nous pouvons garder en tête les contraintes inhérentes au lieu et les problématiques financières, tout en nous permettant de rêver à une seconde vie pour le Mess.

Quel est l’apport concret du CAUE pour votre projet ?
Aurélie Troubat : Notre partenariat n’est qu’à son début mais l’apport est déjà très intéressant : nous avons imaginé une permanence architecturale du projet dans le Mess, nous pensons à des événements qui puissent faire (re)venir le public dans le lieu… Le CAUE fait également le lien entre tous les acteurs du projet : les associations telles que l’ARAOMPA, les services municipaux (techniques, culture, histoire locale…) et puis les écoles, les collèges… Le CAUE aura un rôle de traducteur de l’attachement des Castelvirois pour le Mess : il permettra de passer de la théorie à la pratique et du rêve à la réalité.

Un mot pour terminer?
Jean-Marie Vilain : Nous venons d’apprendre que le CAUE est également spécialisé dans le paysage. Nous avons quelques idées pour la valorisation de notre parc du Piedefer… Pourquoi pas une nouvelle mission pour le CAUE?

separateur

SUR LE MÊME SUJET

Viry-Chatillon, la construction de l’Atelier du projet à lʼAérodrome de Port-Aviation.
CAUE 91
Aérodrome de Port-Aviation : un avenir à imaginer ensemble!
CAUE 91
Viry-Chatillon - Lancement de la permanence architecturale du CAUE à Port-Aviation
CAUE 91
À Viry-Chatillon, quel projet pour ce qui reste du premier aérodrome au monde ?
CAUE 91
separateur

MANIFESTATIONS À VENIR

separateur
separateur