LE CAUE DE L’ESSONNE AU SALON ARCHITECT@WORK, UN SALON INTERNATIONAL POUR LES PROFESSIONNELS DE L’ARCHITECTURE.

HABITAT - ARCHITECTURE

Nous y avons présenté les partenariats que nous créons entre les collectivités de l’Essonne et les Écoles nationales supérieures d’architecture (ENSA).

Notre exposition “Les étudiants des Écoles nationales supérieures d’architecture sur le territoire essonnien” au salon Architect@work. Action menée les 23 et 24 septembre 2021
Notre exposition “Les étudiants des Écoles nationales supérieures d’architecture sur le territoire essonnien” au salon Architect@work. Action menée les 23 et 24 septembre 2021 © CAUE 91

LE POINT DE DÉPART

Le CAUE de l’Essonne accompagne les collectivités dans leurs projets et réflexions sur le devenir de leurs territoires. Face à la complexité des nouveaux enjeux, nous avons bâti des partenariats avec les Écoles nationales supérieures d’architecture. Pour les élus, les échanges avec la jeune génération ouvrent le champ des possibles. Pour ces futurs architectes, c’est l’occasion de se confronter à la réalité de la commande publique. Nous avons notamment mené deux expériences en 2020-2021 : des projets innovants pour le centre-ville de Ballancourt-sur-Essonne par l’ENSA Paris-Malaquais, et des questionnements sur la ruralité singulière d’Angervilliers et Abbéville-la-Rivière, Fontaine-la-Rivière et Arrancourt par l’ENSA Paris-Val de Seine.

Le CAUE a eu le plaisir d’être invité à relater ces démarches très enrichissantes lors du salon Architect@work, les 23 et 24 septembre 2021, à Paris. Nous y avons animé la table ronde “Le terrain comme outil pédagogique, découverte de la complexité de la commande publique” et présenté l’exposition “Les étudiants des Écoles nationale supérieures d’architecture sur le territoire essonnien”.

LE CAUE DE L'ESSONNE AU SALON ARCHITECT@WORK

Architect@work est un salon international destiné aux architectes professionnels qui se retrouvent pour découvrir les nouveautés proposées par les industriels du bâtiment.

En amont de l’inauguration officielle du salon le 23 septembre en fin de matinée, le CAUE de l'Essonne a ouvert l’espace “Conférences” en animant une table ronde : “Le terrain comme outil pédagogique, découverte de la complexité de la commande publique”.

L’Essonne est un territoire en questionnement : entre métropole et ruralité, les projections vers un futur proche ou lointain sont à imaginer pour les collectivités. Mais pour des élus, l’acte de construire s’inscrit dans deux temporalités contradictoires : un temps rapide avec l’obligation de résultat, et un temps long nécessaire au vu de l’évolution des enjeux et des signaux faibles déjà à l’oeuvre. Les partenariats engagés par le CAUE avec les écoles d’architecture offrent ce temps de dialogue privilégié entre les futurs concepteurs et les élus.

Animateurs : Didier Chinardet, architecte et Valérie Kauffmann, directrice du CAUE 91.

Intervenants : Olivier Clodong, président du CAUE 91, Eric Meyer, maire d’Abbéville-la-Rivière, Philippe Simon, architecte urbaniste, cogérant de Paris U, enseignant à l'ENSA Paris-Val de Seine, chercheur à ACS, UMR Ausser, Joanne Vajda, maître de conférences ENSA Paris-Malaquais, architecte DPLG, docteur EHESS, équipe de recherche AHTTEP-UMR, CNRS/MCC AUSser 3329, Viviane André, doctorante en architecture et ville, architecte urbaniste.

En complément de la table ronde, le CAUE de l’Essonne a présenté l’exposition “Les étudiants des Écoles nationales supérieures d’architecture sur le territoire essonnien”, pour présenter les projets prospectifs issus des partenariats initiés par le CAUE de l’Essonne avec les Écoles nationales supérieures d’architecture (ENSA) et les collectivités locales.

Grâce à ces partenariats, les enseignants peuvent s’appuyer sur un territoire pour proposer un cadre d’étude grandeur nature et leurs étudiants, de futurs architectes, comprennent la complexité d’une commande, prennent la mesure de la réalité d’un territoire. Ils saisissent concrètement l’importance du contexte existant pour développer un projet adapté et unique. Les élus, pour leur part, se voient offrir des propositions inédites et peuvent se nourrir des réflexions de ces étudiants, tandis que le CAUE s’enrichit de ces recherches et renforce son action sur le territoire essonnien.

Devant l’enthousiasme partagé et la pertinence de ces échanges, le CAUE de l’Essonne s’engage à prolonger et à solidifier ces expériences qui croisent les attentes du
territoire avec la recherche de terrains d’expérimentation.

De nouveaux partenariats sont déjà initiés pour poursuivre l’exploration commune du territoire !

separateur

SUR LE MÊME SUJET

Ballancourt-sur-Essonne, territoire d'étude pour l'ENSAPM Paris-Malaquais
CAUE 91
Angervilliers, entre ruralité et métropolisation
CAUE 91
Abbéville-la-Rivière, Arrancourt, Fontaine-la-Rivière Une expérience pédagogique au service d’une réflexion territoriale.
CAUE 91
Architect@work
CAUE 91
separateur

MANIFESTATIONS À VENIR

separateur
separateur