Reconquérir la Seine

La Seine traverse le nord-est du territoire essonnien et fabriquent des paysages, fleuves très remarquables depuis plusieurs siècles. Dès le magdalénien ses rives accueillent les premiers établissements humains.

À partir du XVII, les grands domaines s’installent sur les hauteurs des coteaux ouest pour contempler les paysages naturels de la vallée et les coteaux boisés de la forêt de Sénart. Au XIX ces paysages sont peints et le fleuve va être utiliser pour transporter et acheminer les matières premières. L’essor industriel est alors rapide tout comme son abandon dont les vestiges sont visibles depuis la Seine. Les usages du fleuve et les villages sont abandonnés pour le plateau et la ville nouvelle, les berges seprivatisent, s’enclavent et se fragmentent. À travers nos différentes actions, nous soulignons la nécessité de reconsidérer la Seine comme figure territoriale, avec des paysages propices à la biodiversité, à la détente et aux pratiques sportives.

Nous invitons les essonniens à se ressaisir de cet événement naturel dans leurs pratiques quotidiennes. Ainsi, nous animons des promenades en péniche, des ateliers de sensibilisation sur la Seine et la biodiversité.

    © CAUE 91
separateur
separateur
separateur