ENTRETIEN AVEC PATRICK DE LUCA ET OLIVIER LEJEUNE

“LE CAUE EST UN PARTENAIRE NATUREL DE NOS STRUCTURES”

Patrick de Luca est maire de Chamarande et Olivier Lejeune est adjoint au maire.

Patrick de Luca, maire de Chamarande et Olivier Lejeune,  adjoint au maire en charge du cadre de vie
Patrick de Luca, maire de Chamarande et Olivier Lejeune, adjoint au maire en charge du cadre de vie © CAUE 91

LE CONTEXTE

Le CAUE accompagne la commune dans la réalisation d’un cahier d’orientations. L’enjeu : favoriser des opérations d’aménagement qui répondent aux besoins et participent à l’identité de Chamarande.


Cela fait longtemps que vous travaillez avec le CAUE… Pourquoi ?
Olivier Lejeune :
Lorsque nous avons fait appel au CAUE la première fois, nous étions confrontés à des difficultés dans l’élaboration du PLU. En tant qu’élus bénévoles de petites communes, nous ne disposons pas de professionnels de l’urbanisme et nous ne sommes pas des techniciens. Les documents d’urbanisme supracommunaux et les différentes instances (préfecture, DDT, PNRG, UDAP, intercommunalité…) nous imposaient notamment un certain nombre de logements, alors que nous avions conscience que cela était impossible en respectant nos obligations de densité urbaine de la charte du PNRGF. On nous a conseillé de faire appel au CAUE pour avoir un regard extérieur indépendant sur notre capacité de construction. Lors de cette étude, les conseillers du CAUE nous ont aidés à définir l’OAP Le Village en prenant en compte nos contraintes et nos souhaits. Lors de ce deuxième appel au CAUE, nous voulions être accompagnés pour définir le “cahier des charges” afin de pouvoir proposer un projet aux aménageurs qui corresponde à nos attentes et qui soit aussi économiquement viable dans un temps contraint, puisque nous sommes dans l’obligation de revendre le terrain préempté avant juillet 2021.

Que vous apporte le CAUE ?
Olivier Lejeune : Contrairement à tous les autres organismes, le CAUE n’a qu’une fonction de conseil : il n’a pas de produits à vendre. Cela nous a permis, à nous élus bénévoles, de cheminer au fil de l’eau dans l’élaboration du projet, mais aussi de comprendre le langage du secteur. Nous avons pu coconstruire un projet qui est devenu un cahier d’orientations, que nous pourrons utiliser pour tout l’aménagement dans le village. Ce document est devenu un vrai outil d’orientations pour les différents aménagements communaux, en parallèle de notre PLU.

Patrick de Luca : Oui, c’est un outil pédagogique formidable. J’ajoute que le CAUE réunit tous les besoins nécessaires pour un projet de village qui veut garder son caractère rural, attrayant, conserver son patrimoine sans oublier qu’un projet immobilier se doit de trouver un opérateur, qui devra y trouver son compte. Les conseillers du CAUE sont des partenaires naturels de nos structures, parce que non liés à des intérêts commerciaux, mais qui gardent toujours à l’esprit la finalité : la réalisation d’un programme.

Si vous deviez recommander le CAUE à un autre élu, que lui diriez-vous ?
Patrick de Luca :
C’est une excellente expérience que je recommande à tout le monde. Le CAUE peut apporter des réflexions dans l’élaboration d’un projet, en tenant compte de tous les éléments environnementaux, ce que ne ferait pas un promoteur “classique”. On se sent en confiance parce que le CAUE est indépendant et partenaire avec le Conseil départemental, le PNR… Pour Chamarande, c’est un partenariat naturel. Le CAUE a un rôle très important à jouer pour les petites et moyennes structures, en ruralité. Ce sont des projets de petite taille qui s’insèrent dans des environnements spécifiques, à protéger. Le terme de ruralité est galvaudé, mais c’est important de savoir que des organismes comme le CAUE ne le galvaudent pas.

separateur

SUR LE MÊME SUJET

Chamarande, guider les projets d’aménagement sur la commune.
CAUE 91
separateur

MANIFESTATIONS À VENIR

separateur
separateur